Notre Blog <> Article n°13 L'Oriental : Félin fascinant

L'Oriental : Félin fascinant

Au fil de mes visites, j’ai pu découvrir différentes races que je connaissais mal ou seulement par mes lectures, Chartreux, Persan, le Sacré de Birmanie, Siamois Thaï, Maine Coon. Chacun a su me toucher différemment, avec un coup de cœur particulier pour le Birman. Mais ma rencontre la plus exceptionnelle, car la plus difficile concerne l’Oriental. J’ai donc décidé de vous le présenter*.
Contrairement à ce que beaucoup pense l’Oriental n’est pas originaire d’Egypte. Ses premières traces apparaissent au XIVème siècle dans des manuscrits découverts à Ayutthaya, l’ancienne capitale du Siam, l’actuelle Thaïlande. Compagnon exclusif des nobles et le seul chat autorisé dans les temples bouddhistes. A la fin du XIXe siècle, les britanniques l’introduisent en Europe, en même temps que le Siamois. Ils ne différent que par la couleur de leur pelage et de leurs yeux. Mais rapidement l’Oriental est dépassé par le Siamois aux yeux saphir et à sa robe si particulière colorée aux extrémités, ce qui le fait sombrer dans l’oubli. Il faudra attendre les années 50 pour que les éleveurs britanniques lui portent à nouveau un intérêt.

L’oriental est un chat à forte personnalité, très forte si je fais référence à celui que je visite et côtoie depuis plus d’un an maintenant. Le meilleur qualificatif pour le définir c’est hyper : hyper actif, sensible, câlin (pas avec moi malheureusement !!!, mais ô combien avec sa maîtresse), curieux, joueur, extraverti…
En revanche et je peux l’affirmer, il n'apprécie pas trop que des inconnus s'aventurent sur son territoire, ou pire, essaye de le lui piquer ! C'est un dominant qui ne se laisse jamais marcher sur les pattes.
Très attaché à son maître, il déteste la solitude; pour certains, rester seul même une journée peut les conduire à exprimer leur désapprobation, en faisant quelques bêtises, ou en ignorant voire en terrorisant la gentille personne qui vient s’occuper d’eux !!! Si vous vous absentez longtemps et souvent, il est donc souhaitable d’avoir au moins deux chats qui pourront se tenir compagnie. Certains peuvent d’ailleurs développer des troubles anxieux avec hyper attachement.

Ami idéal des enfants car joueur et espiègle, il acceptera volontiers la gent canine, d’ailleurs son attitude est souvent comparable à celle du chien, il vient saluer l’arrivée de son maître et il peut même prendre sa défense s’il estime celui-ci en danger !!!

En résumé un chat très étonnant et malgré mes difficultés avec lui, très attachant. Un chat que je n’ai toujours pas réussi à dompter et qui me mène la vie dure à chaque visite, mais totalement fascinant.

-----------------------------------

Un grand merci à Marine de m’avoir autorisée à poster la photo du félin terrible. "Le Dragon des Petites bavardes" dit Draguisha qui porte bien son nom.

( * informations tirées de Spécial chats, de l’Univers des chats de Grund et du Traité rustica du chat)